La fiscalité

© bigstockphoto/TeroVesalainen

La fiscalité allemande s’avère être sur de nombreux points différentes de la fiscalité française.

Les principaux types d’impôts en Allemagne (impôts directs) sont les suivants :

  • L’impôt sur le revenu (Einkommensteuer)
  • L’impôt sur les revenus financiers
  • L’impôt sur la redevance audiovisuelle (GEZ)
  • L’impôt sur les revenus fonciers (revenus locatifs)

Les travailleurs étrangers sont soumis au même système d’impôt que les allemands, avec quelques spécificités liées au fait que certains étrangers perçoivent des revenus issus d’autres pays (souvent leur pays d’origine).

Expatrié, contrat local, travailleur détaché, frontalier en Allemagne : où payer ses impôts ?

Le lieu de paiement de vos impôts dépend en général du lieu où vous exercez des activités professionnelles imposables, mais d’autres facteurs entrent en ligne de compte selon i vous êtes salarié au sein d’une entreprise allemande, ou travailleur détaché en Allemagne, travailleur expatrié Un document bilatéral fixe les règles en la matière, à savoir «la « Convention visant l’imposition du revenu et de la fortune entre la France et l’Allemagne » dont le texte est consultable sur : www.fontaneau.com.

L’impôt sur le revenu en Allemagne (Einkommensteuer)

La déclaration d’impôt n’est pas toujours obligatoire mais recommandée.

L’impôt sur le revenu en Allemagne est un impôt prélevé à la source par les entreprises et représente pour la plupart des contribuables, l’impôt le plus lourd à acquitter.

Il se compose comme suit :

  • Impôt de base
  • + Impôt religieux (Kirchensteuer), pour les religions catholique, protestante, orthodoxe ou juive)
  • + contribution de solidarité  (Solidaritäztszuschlag)

Comme en France ; il est progressif, à savoir plus le niveau de revenus est élevé, plus le pourcentage d’impôt qui s’y applique (compris entre 15 et 42 %) est élevé.

Les revenus pris en compte sont les revenus bruts, le calcul effectué permet de déterminer l’impôt de base, à partir duquel l’administration fiscale allemande calculera automatiquement un impôt religieux (8 à 9 %), ainsi la contribution de solidarité (5,5 %).

Les déductions fiscales en Allemagne

Plusieurs déductions sont envisageable correspondant à :

  • de frais non plafonnés (Werbungkosten), comme par exemple des frais professionnels (coût pour les trajets, téléphone professionnel, etc…)  ou des frais de formation non pris en charge par l’employeur.
  • des déductions plafonnées (Sonderausgaben), comme par exemple les cotisations à l’assurance maladie ou aux régimes de retraite ou des dons à des associations.
  • les frais engagés pour la garde d’enfant, des frais d’entretien de votre logement.

Les classes d’imposition (Steuerklasse)

Selon votre situation personnelle (marié, célibataire…) et professionnelle (salarié, salarié ayant plusieurs employeurs…), une tranche d’imposition vous sera attribuée, utile pour l’employeur afin d’effectuer le prélèvement sur le revenu

Pour vous aider à évaluer ces classes d’imposition, consulter le site du Ministère fédéral des Finances (Bundesministerium der Finanzen) : www.abgabenrechner.de